• Instant magique quand elle passe au dessus de ma tête, mais je n'arrive pas à mettre la vidéo.


    2 commentaires
  • Les premiers avertisseurs publics d’incendie de la Ville de Paris ont été mis en service en 1886.
     

    L’exemplaire planté devant la caserne de la rue de Sévigné, flambant rouge et parfaitement entretenu, est le dernier subsistant dans les rues de Paris. Il a été fabriqué en 1947 par l’Association des ouvriers en instruments de précision, en collaboration avec les services techniques des sapeurs-pompiers de Paris. La généralisation des téléphones privés dans les années 1970 a eu raison des bornes d’appel. Il en existe encore quelques exemplaires dans les casernes qui tiennent lieu d’éléments décoratifs.
     

    4 commentaires
  • Encore et encore...

    Nuit aux urgences jeudi dernier.

     

    Ma fille a fait une grave crise de cruralgie entrecoupée de 5 malaises vagals. Tension à 7. Elle essaie de se lever du canapé mais sa jambe a fléchi, elle est tombée sur la tête et je n ai pas réussi à la retenir.  Puis elle se relève et tombe sur l'arcade sourcilière. Trauma crânien, énorme bosse et œil qui vire en couleurs. 

    J ai dû appeler les pompiers à 1 heure du matin. direction l Hôpital de Versailles où ils ont été nuls archi nuls, les pompiers ausssi d ailleurs car un trauma crânien n est pas urgent et on peut gérer à domicile et une personne qui se tord de douleurs non plus.. .

    Après les examens de rigueur à l'hôpital, les médecins ont dit : elle n est pas alcoolisée, elle peut attendre, on passe en priorité les personnes "agitées"... Du coup, elle a signé une décharge et elle est partie. Nuit blanche à la surveiller car vue trouble, envie de vomir..

     

    Le matin, au réveil elle allait un peu mieux. Résultat IRM vendredi, traitement opium et cortisone et séances de kine.

     

    Il faut qu elle se refasse une santé et j espère qu ils vont trouver le bon traitement car elle déguste vraiment. 

    Je peux vous assurer que là je suis au bout de tout.. Toujours des tuiles et encore et encore. 

    Et la voir souffrir sans rien pouvoir faire sinon être là c est difficile. On reste impuissant devant la douleur de nos enfants et même s'ils sont adultes. (photo de ma fille avec une belle rencontre avec un cheval)


    2 commentaires
  • Il est l heure d aller travailler.. Pas très courageuse ce matin moi.. 


    2 commentaires

  • 1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires